Centre de santé à Bilili

 

Dans le cadre du projet de notre ASBL : « Aide à la réalisation d’un Centre de Santé dans le village de Bilili», nous avons sollicité une aide financière auprès de l’échevinat de la coopération et du développement de la Commune d’Awans.

Notre ASBL est particulièrement attachée à tout ce qui touche le développement durable en République Démocratique du Congo. Notre aide a  toujours été directement liée à des projets résultant de demandes faites par des personnes connues et fiables sur place.

Bilili est un petit village dans la province de Bandundu, à environ 400 km à l’Est de Kinshasa. Il se trouve proche de la rivière Kwilu. Il se compose de 3 hameaux et compte une population d’environ 2.000 habitants.

La famille de Nothins MangaÏ est originaire de ce village où il a encore quelques contacts ; un voyage sur place en novembre 2017 est prévu afin d’établir l’état des lieux et réaliser un devis chiffré des travaux à effectuer.

La région a été épargnée par les guerres et les violences incessantes qui gangrènent d’autres provinces où le sous-sol est riche en minéraux précieux. Mais elle est extrêmement pauvre, puisque la seule ressource est l’agriculture vivrière et un peu d’élevage.

Les pistes sont en très mauvais état, impraticables en saison humide, ce qui engendre une situation déplorable pour la population : entrave au commerce (marché), difficulté d’accès aux soins de santé.

Bilili se trouve à environ 40 km du Centre Hospitalier Régional de Vanga qui est bien équipé et qui dispense des soins de santé de qualité.

La population de Bilili ne dispose pas de moyens de transport pour atteindre l’hôpital de Vanga.

Même avec un véhicule adapté (4×4) il faut plusieurs heures, voire une journée entière pour faire le trajet vu l’état lamentable des pistes.

Ceci met en danger la vie des personnes en état d’urgence médicale et en particulier les femmes dont l’accouchement nécessite une intervention chirurgicale.

Un Centre de santé de proximité est indispensable sur place pour les premiers soins, mais aussi pour offrir aux femmes enceintes des soins prénataux de qualité et pratiquer des accouchements dans de bonnes conditions.

 Actuellement il existe un dispensaire qui reçoit des malades venant d’une dizaine de villages des alentours.

Le bâtiment est une petite construction traditionnelle en torchis, très rudimentaire et peu adaptée aux nécessités sanitaires.

Une infirmière travaille sur place pour assurer les premiers soins et le suivi médical. Un médecin passe pour faire des consultations périodiques et superviser les traitements.

Le matériel dont ils disposent est dérisoire : il n’y a pas de lit, pas de médicament, pas d’instruments médicaux.

Le docteur Eric MUMBULU veut transformer ce dispensaire de première ligne en un Centre de Santé qui permettrait l’hébergement de patients gravement malades et de femmes accouchées dans de bonnes conditions.

Ceci nécessite la construction d’un bâtiment plus grand, en briques (fabriquées sur place), avec au moins deux pièces, un toit en tôles avec des panneaux photovoltaïques qui permettraient d’avoir de l’éclairage et un frigo.

Ce Centre aura besoin d’équipements médicaux et de médicaments indispensables à la fourniture de soins de santé de qualité.

Cobelcotec a comme projet d’aider à réaliser ces objectifs afin d’améliorer les soins de santé dans cette région.

En 2016, nous avons déjà récolté du matériel (fauteuils roulants, pannes, médicaments etc..)  et envoyé à Bilili via Kinshasa.

 

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire